La thérapie par le vide, à la recherche de ma créativité !

A la recherche de ma créativité !

 

Cet article pourrait être le premier « dans ma bibliothèque », mais il se trouve que mes lectures du moment sont également en rapport avec ce qu’il y a « dans ma tête ». Et ce qu’il y a dans ma tête en ce moment, c’est un peu le vide intersidéral, le néant, l’électro-encéphalogramme plat (suis-je en train de me transformer en grenouille ?).

J’aimerais que les idées s’y entrechoquent, que ma créativité soit débordante et ma concentration au top… mais non. Rien.

Je réfléchis, je tourne en rond, je panique, je procrastine, et là je suis tombée sur une blogueuse Fabuleuse qui dit : « Fait, vaut mieux que parfait ». Et elle a raison, alors je fais, et tant pis si c’est pas parfait. C’est donc parti pour un article sans queue ni tête, peut-être même aucune structure ( – pas de structure ? Non mais ça pas la tête ? – Ben non, ca va pas !). Il faut ça pour un sauvetage de créativité !

 

Ta deuxieme vie comme quand tu comprends que tu n'en as qu'une, La méthode ho'oponopono, Petit traité de l'Abandon

Petites lectures du moment, en mode développement personnel

 

Bref, quand j’ai un problème, je cherche un livre qui détient la solution. Donc j’ai fait un petit tour chez Decitre et le rayon qui brille de mille feux, celui avec les panneaux qui clignotent (comme si c’était un marché « saisonnier ») est celui du développement personnel/burnout. Ok, donc je ne suis pas seule à être un peu perdue…

En tout cas, je me suis laissée charmer par Les Secrets de L’Ho’Oponopono, la méthode des sages hawaïens pour faire la paix avec soi et avec les autres. Chouette, je vais travailler mon développement personnel en paréo et noix de coco ! J’avais déjà sous le coude quelques livres en attente : Ta deuxième vie commence Quand Tu Comprends Que Tu n’en As Qu’une, L’Art de la Simplicité et Petit Traité de l’Abandon.

Aux petits maux les grands remèdes. Je vais guérir ma créativité avec des mots !

 

Raphaëlle Giordano

Ta Deuxième Vie Commence Quand Tu Comprends Que Tu N’en As Qu’une, Raphaëlle Giordano

 

La Thérapie par le vide !

 

Lorsqu’une amie me dit qu’elle ne va pas bien, n’ayant aucune solution à proposer la plupart du temps, je lui suggère une petite « thérapie par le vide », autrement dit le « grand tri » ou « le grand ménage ». J’ai toujours pratiqué cette thérapie qui me permet de faire le grand vide dans mes affaires, de me délester des choses inutiles et encombrantes, des choses du passé, du trop plein, aussi bien matériellement que dans la tête.

Oh, coîncidence, en lisant Ta Deuxième Vie Commence Quand Tu Comprends Que Tu n’en As Qu’une, je découvre que la première « mission » confiée par le « routinologue » est l’opération « Grand Blanc », le ménage in/out intégral pour éliminer tout ce qui pourrait être toxique. Quoi ? Serais-je moi-même « routinologue » sans le savoir ?

J’aurai peut-être la réponse à cette question à la fin du livre, sait-on jamais. En attendant, pour le moment, mon « in » et mon « out » sont en mode « panique à bord », palpitations, souffle court, le coeur au bord des lèvres et le bordel partout chez moi. Sauvez-moi M. le routinologue !

Alors j’ai suivi ses conseils. Avec M. Vert Cactus : on a lancé l’Opération Grand Blanc (cette opération n’implique aucune maltraitance d’aucune espèce animale. On est pas dans « Sauvez Willy » là. On est dans « Sauvez Clémentine » ! Et j’suis pas une baleine).

« Vous allez procéder à un ménage in/out intégral… Il s’agit d’identifier dans votre environnement tout ce qui vous paraît toxique, néfaste, sclérosant dans vos relations et votre organisation. J’appelle ça de l’écologie personnelle ! … Vous jetterez au moins dix objets inutiles, rangerez, trierez, et améliorerez votre intérieur de toutes les façons possibles. Apportez-moi les photos la prochaine fois. Vous avez quinze jours ! »

Bref, on a TOUT jeté ! (Non je plaisante, je ne suis pas Marie Kondo). D’ailleurs, Marie K, si tu me lis,(l’idée me fait sourire) quand tu dis « Ce qui est inutile pour vous l’est tout autant pour vos proches  » : tu as tort ! (Et pour pas mal d’autres trucs aussi).

Mais on a bougé les meubles, fait le grand tri (oui-oui, même le placard de la honte, celui dans lequel on fourre tout et vite vite on referme pour pas qu’il nous vomisse nos propres hontes à la figure).

On a vendu tout ce qui était vendable : le stepper (3ème du nom, d’ailleurs la nana à qui je l’ai vendu a perdu 3 kilos, tu vois Marie Kondo !), les vieilles chaises récupérées chez une amie à qui je ne parle plus, cette lampe qui serait géniale si mon appart était immense, le Bullet Vapeur acheté à 5h du mat après une nuit en mode zombie devant le Télé-Achat (je vous jure il lave tout plus propre que propre), le truc pour faire les abdos (Note pour plus tard : ne PLUS JAMAIS regarder le Télé-Achat).

On a donné ce qui n’était pas vendable.

On a jeté ce qui n’était pas donnable.

On a accroché nos cadres aux murs. Comme on vient juste d’emménager (il y a 5 ans), il était temps.

Puis je me suis assise, j’ai regardé mon nouvel espace et j’ai respiré… 

Pourquoi ça fait du bien ? Ben j’sais pas ! Mais le routinologue a raison. Pour commencer une nouvelle vie, il faut faire le ménage/deuil de l’ancienne. Ca, c’est fait !

 

C’est QUOI un « routinologue » ?

 

Selon l’auteure Raphaëlle Giordano, le Routinologue n’est ni psy, ni coach, c’est un expert en accompagnement dans l’art de transformer sa vie pour trouver le chemin du bien-être et du bonheur. La vie de Camille, le personnage principal, est un prétexte pour l’auteure pour distiller ses conseils en développement personnel. 

Les livres de développement personnel ne sont pas toujours aisés à lire ou à mettre en parallèle avec nos problématiques personnelles. Raphaëlle Giordano se plie là à un exercice qui simplifie cette lecture et la rend accessible au plus grand nombre.

Pour ce qui de mon avis personnel au sujet du livre, je ne me suis retrouvée ni en l’héroïne, Camille, ni en ses problématiques. Toutefois, je me suis passionnée pour cette nouvelle discipline qu’est la Routinologie et ses techniques de développement personnel.

Là où je viens de terminer un bilan de compétences qui ne m’a presque rien apporté, j’ai terminé ce livre avec un gros « ? » en tête. Est-ce qu’il est dans ce livre le vrai bilan de mes compétences ?

Qui sait, un jour, peut-être, je vous tendrai ma carte de visite : « Clémentine, experte en simplicité » ?

 

La prochaine fois, je vous parle du Petit Traité de l’Abandon d’Alexandre Jollien.

 

NB: de là où je vous écris, je constate que j’ai oublié de vendre le HULA HOOP, autre fruit de mes délires en quête d’une activité qui me corresponde ! Ca intéresse quelqu’un ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Clémentine

Clémentine, 38 ans, se balade en quête de nouveaux "z'essentiels". C'est un peu comme des "l'authentiques". Vous nous accompagnez vers plus de simplicité ?

22 Comments

  1. Et bien cela fait des mois que je vois ce livre en me disant que c’est un nième livre de développement personnel un peu naïf, et tu viens de me donner envie de le lire… histoire d’apprendre en effet à faire un peu de vide, pour pouvoir avancer 🙂 comme j’ai une petite âme écolo, je ne peux pas jeter, il faut que j’apprenne à vendre et donner… merci pour ton article 🙂

    • Coucou,
      merci pour ton commentaire. Ca me fait tellement plaisir !
      Je ne vais pas te faire croire que ca n’est pas un nième livre de développement personnel. C’en est un ! Mais son format est complètement nouveau et ses conseils s’appliquent dans la vraie vie. Le plus du livre : à la fin il y a un petit récapitulatif de toutes les techniques à appliquer. C’est très bien fait.
      Pour ce qui est du grand tri, ça n’est que la première étape, le reste du livre se concentre sur des méthodes de communication, de motivation, et d’objectifs.
      En tout cas, bonne lecture et bon tri ! Tu reviendras nous raconter ?
      A très vite !

  2. Ton article m’a fait sourire, m’a donné envie de lire le livre et de faire un petit voir un grand rangement dans mes affaires. Merci;)

    • Coucou, merci pour ton commentaire !
      Je louche sur tes scones en même temps, ca me met l’eau à la bouche !
      Je pense que c’est une bonne lecture. Je ne garantie pas qu’il change la vie, mais il permet d’y voir plus clair.
      Bonne lecture et bon tri ! Moi je vais lire ta recette de scones. Tu m’as donné envie d’en faire !
      A bientôt !

  3. Si tu es en quête de créativité, jte conseille un petit bouquin mignon comme tout et qui se lit vite : Voler comme un artiste d’Austin Kleon 😃

    • Ca a l’air intéressant ! Je jetterai un coup d’oeil en librairie pour voir si ils l’ont.
      Ma quête est plus vaste en réalité. Tu l’auras compris au travers de nos échanges. Je recherche ma créativité, ma concentration, mon courage, mon calme et ma patience etc.
      Je n’ai pas vraiment compris comment c’est arrivé, mais du jour au lendemain, je n’étais plus tout à fait moi-même.
      Je vais continuer mes lectures de sages et qui sait, la méditation aura un effet salvateur sur moi !? 😉

  4. Ton article est agréable à lire et peu importe qu’il se rapproche de la perfection ou non, tu as eu raison de l’écrire.
    Je ne connaissais pas le nom « thérapie par le vide » mais je reconnais que je me sens mieux après avoir trié, vidé, rangé. Même si parfois il est difficile de se détacher de certaines affaires. Il va falloir que je pense à réaliser un tri prochainement.
    Je vois ce livre à plusieurs reprises, il m’a l’air intéressant.

    • Coucou Emmanuelle,
      Ma petite thérapie par le vide… je pratique depuis toujours et ça m’a toujours reboostée. Ca permet de désencombrer, mais surtout de désencombrer le cerveau de cette liste inconsciente des choses qu’on « doit faire » et qui parasite le bon fonctionnement de notre cerveau « positif », celui qui ne rumine pas, qui crée, qui nous fait nous sentir bien !
      Le livre est bien, c’est surtout son format « roman » qui le rend nouveau. Mais on y trouve des méthodes et astuces très intéressantes.
      Merci pour ton commentaire et tes encouragements. Ca me touche beaucoup.
      A très vite. Viens me raconter si ta thérapie par le vide a fonctionné ! ?

      • Merci pour tes précisions.
        D’accord, je te dirai si elle a fonctionné. Je m’y attaquerai dans quelques semaines après mes examens.
        A bientôt !

    • Coucou !
      Oui un déménagement c’est la meilleure occasion pour se lancer et n’emmener que l’essentiel dans sa nouvelle vie !
      Merci de m’avoir « suivi » sur Hellocoton ! 😉
      A très vite !

  5. Hellow ma belle ~
    Ton article est vraiment bien écrit, j’aime beaucoup.
    En plus, récemment, j’ai également rangé chez moi en vidant et jetant certaines choses. Notamment pour bien accueillir le petit chiot, huhu. Mais j’ai encore pas mal de choses à jeter et surtout à donner tous les vêtements dont je ne veux plus. C’est quand même difficile n’empêche de se séparer de certains objets…
    Bon courage à toi !
    Bonne journée, bisous.

    • Coucou,
      Ahaha mais pour toi c’est bon, je pense que Nessie va se charger de faire le tri pour toi.
      Les vielles chaussures qui ne lui plaisent pas, hop machouillées ! Et pareil pour tout le reste !
      Hihihi, je plaisante, j’espère qu’elle ne va pas détruire tes affaires comme le fait mon chat.
      Pour ce qui est de donner, et bien oui, c’est dur. Juste pour cet exercice, je m’amuse à imaginer que mes bidules sont vivants (comme dans Toy Story par exemple). En les donnant, je leur offre une nouvelle vie, ailleurs, avec quelqu’un d’autre.
      Et bien ca a l’air bête comme ça, mais cette technique fonctionne pas mal.
      Hihi

  6. Je ne connaissais pas « la théorie par le vide » mais je la pratique depuis un moment, quand ça ne va pas trop ou que c’est le bazar dans ma tête je me mets à ranger, trier, donner, jeter.. et ça fait un bien fou !
    Je vais bientôt déménager et je pense que ça sera le moment idéal pour encore plus faire le tri et ne garder que l’essentiel !

    • Cette thérapie a l’air universelle ! Je vais me faire imprimer des cartes de visites « Clémentine, pas routinologue, Vidologue !;) »
      Oui « ne garder que l’essentiel » c’est le but ultime à atteindre. Et avec le temps, ces sessions de thérapie par le vide nous poussent à réfléchir avant chaque achat : « Est-ce que c’est essentiel? » « Est-ce que ça va pas venir m’encombrer? » etc.
      Il est évident que ma lampe Ananas ou mon arrosoir éléphant sont « essentiels » ! Je crois que ma créativité se réveille. Je pourrais faire un article sur « c’est quoi un essentiel »? Tu en penses quoi ?

      • Je viens juste de voir ta réponse… Je trouve que l’idée d’un article « c’est quoi un essentiel » est super ! Parce que pour moi il y a plusieurs sortes d’essentiels, celui qui nous est « vital », celui qui est vraiment très utile sans être gadget et celui qui nous fait du bien sans pour autant en avoir des tonnes, tout est dans le juste milieu ! Je ne sais pas si je m’exprime bien.. mais si ton arrosoir éléphant et ton lampe ananas te font plaisir en les utilisant alors ils sont un petit peu essentiels quand même 🙂

    • Ouiiiiiii vidons ! Trions ! Donnons ! Ne gardons que nos déco palmier, cactus et ananas ! L’armée du grand vide est en marche ! Oui, chaque thérapie par le vide est le premier pas quand ça va « bof ». Ca fait réellement un bien fou !
      Merci pour ton commentaire! 😉

    • Coucou,
      Oui j’ai l’impression qu’il a changé la vie de quelques personnes ! Le changement de perception qu’il induit est très important. Il permet d’adopter un regard nouveau sur nos vies respectives. C’est chouette tes petits carnets. Je devrais m’y mettre ! J’ai plutôt tendance à « fixer » ces moments comme une photo mentale.
      Merci beaucoup pour ton commentaire, c’est gentil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *